Facetime : le bug qui fait mal

Facetime : le bug qui fait mal

Les iPhones nous accompagnent partout : au travail, au lit et même aux toilettes. Ils se sont soudainement transformés en un espion transmettant audio et vidéo à quiconque dispose de votre numéro de téléphone ou email.

Un bug plus que gênant…

Le bug Facetime, annoncé lundi, transmettrait de l’audio (et, dans certains cas de la vidéo) à un appelant alors que le destinataire n’a pas accepté l’appel. Il se déclenche lorsque l’appelant initial ajoute une troisième personne à un appel FaceTime.

Bien qu’Apple n’ait pas encore publié de correctif logiciel, la société a désactivé le chat en groupe sur FaceTime. Cela empêche ainsi aux utilisateurs d’exploiter davantage la faille.

Mais la faille majeure de FaceTime a suscité des inquiétudes quant aux pratiques de sécurité d’Apple, au moment même où la société a publié des résultats financiers décevants.

Un adolescent et sa mère ont passé plusieurs jours à alerter Apple pour signaler le problème sans effets. Des questions sur les procédures suivies par l’entreprise quant à la réception et le traitement des informations sur les bugs se posent.

Connexion instantanée

Le fait qu’un appel téléphonique commence à transmettre de l’audio avant que le destinataire ne décroche est illogique. Cependant FaceTime a été conçu de cette façon : il active les connexions audio et vidéo dès que l’appel est passé. Ensuite il les met en sourdine jusqu’à ce que l’appel soit accepté ceci afin d’accélérer la vitesse de connexion.

Ce bug FaceTime est «un caillou dans la chaussure» pour une entreprise qui a une solide réputation en matière de sécurité et de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *